Troubles du sommeil quelles solutions ?

Troubles du sommeil quelles solutions ?

Publié le 01/04/2021

Les besoins de sommeil varient en fonction de l’âge, des conditions de vie…
Autant dire qu’il est difficile de définir précisément ce qu’est un sommeil normal et de déterminer les critères universels d’un sommeil pathologique. 

 

Quels sont les troubles du sommeil qui doivent m’alerter ?


Les troubles du sommeil les plus fréquents peuvent se résumer à deux plaintes : « je ne dors pas assez » et « je dors trop ».

Dans la grande majorité des cas, c’est la dégradation de la qualité de vos journées, l’apparition de troubles de la concentration, de l’attention et de la mémoire voire de la vigilance qui doivent vous alerter. Ce sont moins les caractéristiques du sommeil qui sont gênantes que les conséquences d’un mauvais sommeil sur les performances de la journée.

 

QUELQUES ASTUCES POUR SE RENDORMIR:

Au cours de la nuit, vous pouvez tenter de vous rendormir en vous recentrant sur votre corps (parcours mental des pieds à la tête).

Si vous n’y parvenez pas, quittez la chambre, installez-vous dans un fauteuil, sous une lumière tamisée.
Faites ce qui d’habitude vous relaxe comme feuilleter un livre ou une revue. Évitez de regarder un écran lumineux,
Revenez au lit dès que vous commencez à ressentir de la fatigue. Essayez de ne pas regarder l’heure.

Apprenez à connaître vos besoins. Notez vos horaires de sommeil lors d’une période de vacances par exemple : êtes-vous plutôt
du soir ou du matin, gros dormeur ou petit dormeur ? Tentez de respecter votre rythme et d’aménager pour vous-même un espace
propice au sommeil. Maintenez des horaires de sommeil les plus réguliers possibles, en particulier pour le lever.
Aménagez votre réveil pour être plus en forme : douche, petit déjeuner, lumière, etc.
Soyez attentif aux signes du sommeil : bâillement, paupières lourdes, étirements, yeux qui picotent, etc.

L’organisme vous indique qu’il est l’heure de se mettre au repos. Ne résistez pas à la fatigue, allez au lit.
Evitez les excitants le soir : café, thé, vitamine C, sodas à la caféine, cigarettes, etc.
Evitez les repas trop copieux le soir et l’abus d’alcool au dîner.
Arrêtez le sport ainsi que toute activité très stimulante une heure avant de vous coucher.
Tisane, lait tiède, lecture, prières, techniques de relaxation, etc., à chacun ses rituels pour se préparer à dormir.

En répétant ces mêmes gestes, vous vous conditionnez au sommeil et cela permet de raccourcir la durée d’endormissement.
Créez un environnement calme et apaisant où il fait bon dormir : pièce aérée chaque jour, si possible bien isolée, calme, température
autour de 18-20 °C, bonne literie, etc. Evitez les stimulations auditives, visuelles (luminosité, veilleuses) ou intellectuelles fortes.

Source Cespharm